Centre de Documentation des Français d'Algérie (CDDFA)

Le premier Centre National de Documentation des Français d’Algérie a ouvert ses portes à Perpignan.
Ses objectifs sont de transmettre, explorer, enrichir et analyser le patrimoine matériel et immatériel des Français d’Algérie par la création, à Perpignan, dans un haut lieu historique et spirituel, d’une structure originale, à la fois centre de documentation, vitrine d’une civilisation et laboratoire de pensée autour des exils.
Pour les Français d’Algérie qui sont arrivés en 1962 à Perpignan, l’accueil que leur réservaient le maire Paul Alduy et ses collaborateurs restera dans les mémoires tant il était chaleureux contrairement à ce qui se passait quasiment partout ailleurs. Paul Alduy eut à coeur de réduire les nombreux traumatismes liés à l'exil des populations françaises au moment de la déclaration d'indépendance de l'ALGERIE, en s'attachant à la création de la Ville Nouvelle du "Moulin à Vent", qui fête cette année ses 50 ans. Cet ensemble urbanistique réalisé à partir de 1962 s'attachait à préserver le concept d'une architecture méditerranéenne harmonieuse, et fut destiné en priorité à ces populations. Il contribuait ainsi à apaiser les souffrances et à inaugurer une longue politique de consolidation de la mixité sociale.

Ces populations de toutes origines qui s’installent à Perpignan trouvent une oreille attentive, un soutien moral et matériel en la personne de son premier magistrat et de nombreux catalans qui comprennent le désarroi de ces familles arrachées brutalement à leur terre natale. Marquée par cette page sombre de l’Histoire de la France, Perpignan terre d’accueil, aux portes du bassin méditerranéen oeuvre depuis de nombreuses années pour l’ouverture du premier Centre de Documentation des Français d’Algérie en France.
Le Centre de Documentation des Français d’Algérie a pour vocation de laisser une trace de ces générations qui, pendant cent trente deux ans, ont été liée à l’histoire de la France et de l’Algérie. Il est le reflet d’une grande ouverture sur les autres, d’une compréhension de leurs blessures et de l’acceptation de l’Histoire telle qu’elle s’est déroulée. La mémoire doit être partagée d’un côté et de l’autre de la
Méditerranée.

La mémoire partagée ne peut se faire que dans la vérité historique. Ce centre sera un endroit où l’on trouvera tous les documents permettant de comprendre. Ce projet a été possible grâce à la volonté et l’étroite collaboration entre le Cercle algérianiste et la Ville de Perpignan. Le Cercle algérianiste a trouvé à Perpignan, l’écoute et les moyens qui vont lui permettre de poser les bases de ses actions. Né en 1973, à Toulouse de la volonté d’une poignée d’étudiants originaires d’Algérie, de faire survivre une province française disparue géographiquement mais toujours vivante dans le coeur d’un million d’âmes, le Cercle algérianiste, dès sa création, publie son Manifeste destiné à faire connaître ses objectifs et l'esprit dans lequel il entend les poursuivre. A Perpignan, la ‘section catalane’ du Cercle voit le jour en 1976. Depuis 1980, la Ville de Perpignan met à disposition de cette association des locaux qui lui ont permis de rassembler de nombreux témoignages matériels et immatériels qui constituent aujourd’hui un fonds documentaire d’exception.
La Ville a financé la rénovation d’un bâtiment emblématique le Couvent Sainte-Claire, qui fut aussi une ancienne prison, en vue de l’installation du Centre de Documentation. Une convention de partenariat a été passée avec le Cercle algérianiste pour la mise à disposition de l’ensemble de son fonds documentaire (archives, livres, objets, films…).
Le Centre de Documentation des Français d’Algérie est l’une des parties de l’ensemble du Pôle Muséal de la Ville de Perpignan, en cours de réalisation.

 

Contacts

C.D.D.F.A.

Plan de : C.D.D.F.A.

Horaires d'Ouverture :

du Lundi au vendredi

de 10h à 12h et de 14h à 17h

Rue Général Derroja
Couvent Sainte Claire
66000 PERPIGNAN
04 68 62 38 32